Suddenly something has happened to me
As I was having my cup of tea
Suddenly I was feeling depressed
I was utterly and totally stressed
Do you know you made me cry
Do you know you made me die
Animal Instinct - The Cranberries

Si si, je travaille. Mais là je vais faire une pause, je viens d'avaler un demi-paquet d'Oreo avec un yaourt framboise, il me faut quelques minutes de digestion (d'autant que l'irlandais se sent obligé de me raconter les films d'horreur qu'il se visionne toutes les nuits pour essayer de se faire peur, tout seul dans son meublé) (pour l'instant ça n'a pas marché, il voit les films, ça ne lui fait rien, il me les raconte, ça me fait flipper) (aujourd'hui c'était The Human Centripede, il s'est endormi devant, moi je sens que je ne vais pas en dormir de la nuit) (en plus hier j'ai regardé un épisode des Experts à Manhattan où un croque-mort avait tué une institutrice en la préparant dans un funérarium) (j'ai peur qu'avec tous ces films d'horreur l'irlandais ne tourne psychopathe et me découpe en morceaux à son retour pour se faire un collier avec mes phalanges).

Bref. Avec tout ça j'ai un peu envie de vomir. J'ai essayé de visionner des vidéos de Maru, mais vu que je les connais déjà toutes, ça manque d'efficacité. J'ai donc commencé à faire une liste de mes préoccupations du moment, histoire de me vider la tête de toute image gore et scatophile (ce mec est malsain, je devrais peut-être reconsidérer la proposition du médiéviste qui m'envoie des lettres d'amour) (en fait tout bien considéré je crois qu'un type qui recopie mot pour mot le contenu de chacune de nos - rares - discussions dans une "lettre d'amour" me fait encore plus flipper qu'un futur médecin légiste qui regarde des films d'horreur avec des chirurgiens allemands). Et comme je suis hyper généreuse, je me suis dit que j'allais vous en faire profiter.

Le top 5 de mes préoccupations actuelles

1) L’hypothèse d'un hypothétique futur concert français de Snow Patrol (je les aime tellement) puisque leur nouvel album sort bientôt et qu'ils vont faire une tournée européenne pour l'occasion, et la trouille abominablement inavouable de ne pas pouvoir y aller à cause du boulot (j'en fais des cauchemars qui m'amènent au bord de la dépression) (je les aime tellement).
(Oui, moi aussi je trouve que la pochette a une tronche de dos de veste de biker, j'aurais préféré un pingouin)
(Mais bon, un groupe qui a choisi de s'appeler La Patrouille des Neiges ne peut pas être un exemple de bon goût)

2) Acheter une paire de Converse (des vraies, pas les infâmes copies dont je me suis contentées toute ma misérable vie et qui finissent toutes immanquablement par prendre la flotte par le bout) rouges. J'en ai une envie aussi irrépressible que celle que j'ai ressentie pour les escarpins noirs que j'ai achetés en sautant de bonheur dans le magasin en hurlant, "enfin, enfin, enfiiiiin, je trouve pile poil ce que je veux, ENFIIIIIN".
J'ai du passer pour une vieille frustrée de la vie.
(Je SUIS une vieille frustrée de la vie)

3) Trouver un coiffeur pas trop cher (sic) et pas trop maladroit (re-sic) pour accentuer mon dégradé sans me couper 10 cm de tignasse et me faire enfin la couleur dont je rêve (aucun coiffeur ne veut teindre une cliente en rousse, c'est incroyable comme les préjugés ont la vie dure).

4) Réussir à plaquer correctement un barré de Fa à la guitare. Mon prof de guitare m'a annoncé qu'il m'avait inscrit pour le concert du mois de mars, pour jouer un morceau avec le mec qui l'a écrit (je le connais pas, mais j'ai déjà envie de vomir d'angoisse sur ses mocassins) (un peu comme si on me demandait de jouer Chasing Cars devant Gary Lightbody, je lui déverserai très certainement mon contenu stomacal sur les genoux). J'ai beau y mettre du mien, mon Fa fait un vieux bruit de fils barbelés qui s'entend à trois rues à la ronde. J'ai essayé de raconter à mon prof que Joni Mitchell non plus n'a jamais pu barrer un Fa, mais il n'a pas eu l'air convaincu.

5) Me faire de nouvelles copines. J'aime bien mes collègues, mais elles ont toutes une vie tellement remplie qu'être avec elles me rappelle constamment la vacuité de mon existence. Une seule n'avais pas encore de poussin, mais elle m'a annoncé mardi avec un immense sourire qu'elle passait du côté obscur de la Force (comprenez qu'elle est enceinte). Évidemment, comme je m'y attendais, LA question est tombée, entre la salade d'Ebly (ma préférée) et la Danette caramel-salé (ma favorite) :
"Et toi, alors, tu t'y mets quand ?"
J'ai bien eu envie de lui dire que je soupçonnais l'un des poulbots d'être le fils caché de l'irlandais et que j'étais éventuellement prête à l'adopter (en plus il est déjà éduqué, propre, il dort toute la nuit, mange tout seul et sait faire ses lacets, je n'aurai donc qu'à me servir de lui comme prétexte pour aller à EuroDisney et faire pression sur l'irlandais) (mais l'irlandais s'en fout). Comme j'ai quand même eu peur de passer pour une cinglée, je me suis contentée d'un :
"Je laisse faire le Destin".
La Future Couveuse m'a regardée d'un air plein de pitié. Je crois que je suis misogyne. Je vais plutôt tenter de me faire des copains avec lesquels je pourrai boire des bières devant la nouvelle saison de Fringe.

Edit : Je viens de voir que l'irlandais a un T-shirt Jurassic Park. Il a toujours des T-shirts hyper chouettes (comme celui qui dit "you're too close, jerk" et que je pensais jusque là être mon préféré) mais là, vraiment ... Un T-shirt Jurassic Park. JURASSIC PARK. Rien qu'en l'écrivant, j'ai une folle envie de lui (du T-shirt, hein, pas de l'irlandais)  (quoi que) (héhéhé)
 


Jake
09/21/2011 12:42

1) Je voudrais bien trouver un colocataire pour partager un appart, les frais, la bouffe et les films d'horreur. Je me fais incroyablement chier quand je suis chez moi (c'est meme pas chez moi en plus, chez moi c'est avec mes copains que j'aime et ce con de chat), et en dehors je bosse comme un ane, ca fait bien 10 ans que ca m'etait pas arrive. Je suis la depuis 3 jours. Je dois rester 5 mois et demi. Ca va etre long.

2) Trouver un moyen de rester eveille dans le metro pour ne plus me reveiller 17 stations plus loin que celle ou je devais descendre.
Se perdre dans paris c'est la merde, personne ne veut t'aider, les parisiens sont des cons.

3) Acheter une bonne webcam et un bon micro pour les seances skype avec mes colocs et ma copine (qui devrait investir aussi).

4) Jouer a guitar hero (ca me manque tellement que j'en reve la nuit).

5) Essayer moi aussi de me faire des potes parmi mes collegues de promo. Difficile : ils ont tous 25 ans (bon, tu es l'exception qui confirme la regle qui veut que les jeunes de 25 ans soient immatures), ont tous des copains et des copines, vivent tous chez leurs parents, finissent tous en boite de nuit le samedi soir. Pas gagne.

Reply
Jake
09/21/2011 12:44

Bon, la prochaine fois que que l'on se voit (ou voie, je sais plus), j'aurais un petit cadeau.

Reply
Jake
09/21/2011 12:45

Un cadeau pour toi je veux dire.

Je ne sais plus parler français ce soir.

Just to be clear : the next time I'll see you, I'll come with a little gift for you. (little, don't imagine jewelry or all that kind of stuff)

Reply
09/22/2011 11:15

1) Pauvre choupinet, va.

2) Sans déconner, j'en rigole encore rien que de t'imaginer le front collé contre une vieille vitre de métro, un filet de bave au coin des lèvres

3)Non, faut d'abord que j'achète un frigo, malheureux.

4)Merde, faut que je m'achète un frigo ...

5) Fais commerce de ton corps dans les ruelles sombres, ça créé des liens.

...

Un cadeau ? Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Reply
Ta lucette
09/24/2011 03:18

c'est t'y pas trop choupinou *.*

ok

-> je sors

Reply
09/24/2011 04:35

jveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncadojveumoncado

(mais je me méfie quand même un peu)

Reply



Leave a Reply.