Buddy you're a boy make a big noise
Playin' in the street gonna be a big man some day
You got mud on your face
You big disgrace
Kickin' your can all over the place
We Will Rock You - Queen

Hier, alors que le vieux crachin grelotant nous avait tous retranchés, marmousets et sorcières, sous le préau pour éviter la rouille, l'un des poulbots s'est mis à courir sous la pluie, en arborant fièrement le maillot vert flamboyant de l'équipe de rugby d'Irlande et en hurlant, bras levés vers le ciel couleur vieille crasse en hurlant à pleins poumons "vivaaaa Irelaaaaaaaaaaaaaaand !!!". Un poulbot avec des cheveux noirs d'une épaisseur à faire pâlir Jean-Louis David, des yeux bleus comme une carte de crédit et une élégante démarche en canard.

Je me demande si l'irlandais ne m'aurait pas fait un poussin dans le dos.

Lorsque je le lui ai demandé, il a répondu "ouais, c'est pas impossible que j'ai un gosse dans la nature à mon insu, mais je crois plutôt qu'on a piqué mon ADN pour me cloner. Ça expliquerait les fréquentes disparitions de mes brosses à dents."

Bon. Il ne me reste finalement que quelques options :

1) Demander ma mutation dans la classe du-dit poulbot, pour espionner ses (prétendus) parents, en faire mon chouchou, le faire asseoir au premier rang, lui donner des images en carton et lui mettre 20/20 à tous ses devoirs, même ceux où il aura fait plein de pâtés (et croyez-moi, s'il s'agit bien d'un descendant ou d'un clone de l'irlandais, il fera des pâtés)

2) Coincer le-dit poulbot sous mon bras et me barrer en courant rejoindre l'irlandais, prendre le premier avion et aller l'élever quelque part entre la vallée de Katmandou et les rives de la mer Morte.

3) Aller papoter avec sa mère à la sortie, en mode très pro, comme si de rien n'était, et lui demander l'air de rien, entre deux remarques subliminales sur les aléas de la météo, si par hasard elle ne se rappellerait pas d'une partie de jambes en l'air avec un irlandais chevelu il y a une dizaine d'années (pis vraiment, y'a plus de saisons).

4) Faire comme l'irlandais et me foutre royalement de savoir si oui ou non son code génétique se balade dans une école de Home City.

5) Me persuader qu'il ne s'agit que d'une (mal)heureuse coïncidence et arrêter de me faire des films qui me font rire toute seule comme une pintade au milieu de la cour.

J'hésite.
 


09/21/2011 05:31

Les "films qui font rire comme des pintades au milieu de la cour" sont les meilleurs. Continue et ne choisis pas cette option ;-)

Reply
09/21/2011 06:54

Ce film est un vrai blockbuster XD

Reply
Syne
09/27/2011 04:31

Si les momans et les popas, et leurs fiers rejetons, savaient à quoi pensent les maitresses dans les cours d'école (soit à savoir si leur gael tiffu est allé saluer de trop près une autre dame et si cette salutation a eu pour effet un oeuf gobé par la dame en question), je pense qu'ils (tous) se feraient du souci.
Après, moi je dis ça en passant, hein, mais quand-même, c'est drôle de découvrir à quoi pensait sa maitresse quand on était petite... Je ne verrai plus jamais les maitresses de la même façon.

Reply
09/27/2011 12:04

Attention, je suis peut-être la seule maîtresse tordue à me faire ce genre de films pour pintade.
Cela dit, c'est vrai que nous sommes environnées de gamins à longueur de journées. On a beau ne pas vouloir faire de préférence, il y a toujours des coups de coeurs, le courant qui va bien passer avec tel ou tel poulbot, un marmouset qui va nous émouvoir, ébranler la fibre maternelle qui sommeille en nous, ou au contraire nous hérisser et nous donner des envies de clouage au pilori. Cela dit, la professionnalité (ouh qu'il est moche ce mot) se voit justement à ça : une bonne instit, c'est une instit qui ne fera pas sentir ce côté affectif à ses élèves, mais les gardera pour elle. ce n'est pas toujours facile, mais c'est essentiel.

Cela dit, après un savant calcul, j'en suis arrivée à la conclusion que le poulbot n'était pas de sang irlandais illégitime. Mon gael tiffu (oh j'adore ^^) n'étant arrivé en France que 7 years ago, le marmouset étant millésimé de 9 ans d'âge, il faudrait que la génitrice soit allée se faire dévergonder en terre chardonnesque (l'irlandais étant en Ecosse à ce moment-là). ce qui serait quand même drôlement tortillesquement alambiqué.

Un mythe qui s'effondre ...

Reply
09/29/2011 13:25

...et une moutonne qui redescend sur terre avec le sourire ;)

Bon, oh, Tifu est Copyright Syne ! Ce mot-là est sacré, c'est tout ce qui me reste du foutu geek que j'ai aimé malgré tout. (non en fait c'est faux, le geek reste aussi comme presque meilleur pote, et c'est moi qui l'ai sauvagement quitté, mais ça reste copyright^^)

((tain c'est moi ou on est en plein dans un très mauvais roman à l'eau de rose dans tous ces comments ??))

Reply
09/29/2011 13:58

C'est un beau roman, c'est uuuune belle histoâââre ...

Ouais, c'est vrai, ça pue. Mais j'aime bien Tifu. Et puis connaissant le bestiau, ça lui va bougrement bien, crévindiou.

Reply
09/30/2011 06:37

Ah toi aussi tu dis bestiau ? :)

Reply
09/30/2011 11:23

Oh oui. A outrance ^^

Reply



Leave a Reply.