I've not opened my mouth
Can you read my mind so easily ?
As the madness sets in
You must know that I'll follow you
Whatever's Left - Snow Patrol

Oui, je devrais sans aucun doute travailler. C'est vrai. Mais je ne serai plus l'impératrice de la procrastination si je ne m'affalais pas comme un gros pâté sur le canapé en rentrant de la guitare pour m'avaler un paquet d'Oréo en écoutant Called Out In The Dark à fond (et vas-y que j'te lance mes cheveux dans tous les sens, weeee aaaaare listeniiiing and weeeeeee're nooooot bliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiind)

Bref. Ma source anonyme (je vous en avais déjà parlé là, souvenez-vous) m'a envoyé un nouveau questionnaire à la con. Évidemment, je me sens dans l'obligation extrême et scandaleuse d'y répondre immédiatement. Laisser ma pauvre S.A. dans l'ignorance plus longtemps serait une pratique d'une inhumaine cruauté (et puis l'irlandais fait semblant de bosser, je m'ennuie sur msn)

Allez, c'est parti. Le thème est ... (suspemse)

A quoi tu penses ? (oui, à quoi, dis ?)

1/ Le matin quand ton réveil se met à sonner ?
Avant toute chose, cher internaute, tu dois savoir que ton mouton spatial n'est pas du matin. Malgré les efforts Snow Patrolesques de mon réveil, qui crachouille tendrement des trémolos Garyesques de (Morning Cars) Chasing Cars pour tenter d'adoucir la torture du réveil, rien n'y fait. Snow Patrol ou pas Snow Patrol telle n'est pas la question, 6h du matin reste 6h du matin. D'ailleurs il faudrait que je change de chanson de réveil, je remarque que je suis en train de me dégoûter de Chasing Cars. Pour preuve ? Chaque fois que je l'écoute, pendant les 30 premières nano-secondes de l'intro, mon cerveau a un réflexe recroquevillant de survie : "Oh non pitié, pas çaaaaa, je veux paaaaaaas ... Hein ? Quoi ? Je suis déjà levée ? Il est 15h ? Ah ... Ouf ...".  Y compris pendant les concerts en live. Enfin c'est dommage parce qu'elle est assez efficace comme réveil matin cette chanson. Pas trop agressive (pas comme Disaster Button qui m'a traumatisée par une grave erreur de réglage de ma part en me faisant à moitié tomber du lit. J'ai passé la journée à grincer des dents et à persister dans mon humeur massacrante post-réveil, pour la plus grande joie de mon entourage), ni trop molle du genou (pas comme An Olive Grove Facing The Sea, qui m'a fait me rendormir lamentablement comme la grosse loque que je suis, ou, pire, Batten Down The Hatch, qui ne m'a même pas fait lever un cil et m'a coûté une bonne vieille panne d'oreiller qu'il a fallu justifier auprès des instances administratives, œil vitreux et marques de draps sur la joue à l'appui. La classe). Bref, ça va pas être facile d'en trouver une autre. De toute façon je crois que rien ne pourra jamais adoucir le deuil insupportable de mon lit bien aimé chaque matin, et ses 5 stades d'acceptation :
.:. Le déni : "Non, c'est pas possible, déjà le matin ?? Mais je viens juste de m'endormir ... Il déraille, le réveil ?"
.:. La colère : "Mais tu vas la boucler, saleté d'irlandais ??" (oui, le mouton spacial est une sale bête le matin. Même le chanteur de Snow Patrol finirait avec des organes en moins s'il passait à ma portée) (ses cordes vocales, très probablement) (pis c'est dégueulasse, des cordes vocales)
.:. Le marchandage : "Allez, encore 5 petites minutes ... J'ai pas un peu mal à la gorge, moi ? S'il fait trop froid, j'y vais pas ... Non, et puis je peux pas, j'ai piscine !"
.:. La dépression : "Je veux mourir ... mourir ... mouuuuuurir ..."
.:. L'acceptation : "Bon, d'accord, ça va, c'est bon, tais-toi, je me lève ... Café ... Caaaafééééé ..."

2/ Le matin juste avant de te lever ?
J'évite de penser à ce moment-là, pour m'épargner le douloureux effort du suicide (et puis les lames de mon rasoir sont un peu usées, ce serait sale) (les cachets, ça m'oblige à me servir un verre d'eau, j'ai la flemme) (je doute que mon baldaquin Fly supporte le poids de ma pendaison) (et je ne suis qu'au deuxième étage, je me raterai en sautant de ma fenêtre).

3/ Le matin en prenant ton petit déjeuner ?
Je ne petit-déjeune pas, j'avale un verre de Jus d'Orange Touche de Fruit de la Passion (avec des majuscules, parfaitement) (Tropicana est l'amour de ma vie) (avec Ferrero, parce que je suis fondamentalement infidèle) en essayant d'esquiver mon regard de mérou mort dans le miroir.

4/ Quand tu es au téléphone avec un(e) ami(e) ?
J'imagine toujours la posture, la tenue et l'endroit où sont les gens à qui je parle au téléphone (les gens pour lesquels j'ai de l'intérêt, bien entendu, je vais pas perdre mon temps à faire des efforts d'imagination sur ces morveux du démarchage téléphonique) (et puis on a dit les amis dans la question).
Tenez, hier, au téléphone avec l'irlandais, je le voyais avec son T-shirt Jurassic Park (c'est une obsession), vautré sur le BZ de son meublé, avec l'ampoule du plafonnier en train de clignoter (je l'imagine tellement dans un taudis que je vois l'électricité aussi fringante que dans un entrepôt désaffecté d'un épisode de Supernatural) (avec les éclaboussures de sang sur les murs) (mais sans Jared Padalecki à moitié nu à l'arrière plan, parce que ça lui collerait des complexes, et je ne suis pas un monstre)
(en vrai il a affirmé être à poil dans son lit, mais faut pas croire tout ce qu'il dit)

5/ En te rendant au boulot ?
Je me dis que les gens ont le système nerveux d'une huître perlière quand ils prennent le volant à 7h30 du matin pour rouler à 30 et faire chier les honnêtes citoyens qui ont la malchance d'avoir un boulot avec des horaires.

6/ Quand tu attends impatiemment quelqu'un ?
Si la personne est en retard, je l'insulte copieusement (souvent à voix haute d'ailleurs, faut pas me faire attendre dans les endroits publics).
Si c'est moi qui suis en avance, je regarde les gens et j'essaie de lire dans leurs pensées (ça marche super bien pour passer le temps) (mais j'ai l'air d'une dinde à tendances sociopathe récidiviste).
Ah, et quand je suis chez le médecin, je m'amuse à essayer de savoir quelle maladie ont les gens qui attendent. Enfin, quand je suis en état de le faire.

7/ Quand tu te disputes avec quelqu'un que tu aimes ?
Je ne suis pas rancunière, et même si je suis coléreuse, je me calme vite, et je pardonne facilement à condition de recevoir un minimum d'excuses (faut pas déconner non plus).
Si c'est moi qui suis en tort, je regrette, souvent. Je suis quelqu'un d'impulsif, et mes paroles dépassent souvent mes pensées (faut dire que mes pensées ne sont parfois pas très dynamiques) (huître perlière, bonjouuur). Avec les gens un peu sensibles, il arrive que ça coince un peu parfois (mais globalement mes amis sont solides) (ou habitués) (ma mère, par contre ...)

8/ Quand tu es stressée ?
Je pense au pire, souvent. Je ne suis pas quelqu'un d'optimiste, et je suis souvent stressée, ce qui fait que j'ai une très nette tendance à dramatiser. Je me fais souvent des cheveux pour rien, à mon grand désespoir.
(ohmonguieu, Machin m'a pas appelé, je le savais, il a été enlevé par des extra-terrestres anthropophages/séduit par la Baba Yaga/emporté par le typhus/maudit sur 29 générations/mordu par un lapin-garou/converti à la Scientologie)

9/ Quand tu as faim ?
Quand j'ai faim (c'est rare, mais ça arrive, je suis de celles qui ont un estomac qui gagne davantage à être vide que plein) (je ne suis pas anorexique, non, je suis un chat, je mange peu, mais 20 fois par jour) je ne pense plus. Je vois des pots de Nutella et des paquets d'Oreo flotter devant mes yeux ébahis (et vitreux).

10/ En prenant ta douche ?
Je refais le monde, souvent. Ou je chante à tue-tête (du Snow Patrol et du Muse, souvent, un peu de Led Zep si j'ai eu une mauvaise journée) en envoyant du savon partout sur le magnifique sticker palmier que les locataires précédents m'ont gracieusement laissé. C'est d'ailleurs le seul moment où chanter ne me pose pas de problème, et où j'ai l'impression de chanter à peu près juste (ça doit venir de la réverbération du son dans la tuyauterie).
(si un jour je fais un duo avec Gary Lightbody ou Matthew Bellamy, il faudra donc que je sois à poil et couverte de Petit Marseillais parfum Fleur d'Oranger) (s'ils veulent faire pareil, évidemment, je le leur permettrai avec indulgence) (par contre, j'émets certaines réticences en ce qui concerne Robert Plant) (il faudra prévoir un rideau de douche)

11/ En te brossant les dents ?
C'est une activité agressive. Je repense à toutes les saletés qui me sont arrivées dans la journée, et j'engueule virtuellement des gens en crachant rageusement ma haine mousseuse dans le lavabo.
(oui, ma salle de bains est un terrain miné)
(mais j'ai un verre à dents avec des moutons multicolores qui fait des paillettes quand on le secoue, ça compense un peu)

12/ Le soir juste avant de t'endormir ?
Je pense au Prince Charmant galopant sur un cheval blanc dans une clairière avec des écureuils qui chantent en Mi majeur et des marguerites qui dansent avec des lapins roses à pois turquoise.
(pfff) (non mais vraiment, quelle question stupide)
(d'abord les écureuils, ça chante pas en Mi majeur)
 


Comments

11/14/2011 22:00

...Seulement en do mineur, dudette !

J'aime ta philosophie. Tu me fais me sentir une personne banale. Tu dois bien être la seule dans ce monde de marshmallows fondus, à part mes chers musiciens-jardiniers-écolos-artistes (et mutants, parce que l'une rêve d'avoir des écailles, un de se déplacer la tête latéralement, un autre de porter un museau de furet et moi, si tu vux savoir, je rêverais de devenir chlorophyllienne pour faire la photosythèse)

(si tu veux, je peux te faire ton café du matin et te le porter au lit) (je suis habituée, avec ma bestiaude préférée c'est toujours moi que je m'y colle, le temps qu'elle émerge) (et j'en profite pour faire la vaisselle) (sans bruit) (je suis une ange) (sauf que je ne porte pas de longue chemise de nuit blanche)

Bisous, tu me manques quand tu écris peu^^

Reply
11/15/2011 20:52

Oh oui, faire une photosynthèse ! J'aurais fait une fougère géniale (oui, je me vois en fougère, ne me demandez pas pourquoi) (tiens, d'ailleurs puisqu'on parle de plante, les femmes de ménage de mon boulot m'ont offert une plante verte pour percher sur l'armoire de mon bureau) (une grosse chose verte avec plein de longues tiges qui courent partout) (je suis verte de plaisir)

Je veux bien mon café au lit. Noir, sans sucre, avec une touillette s'teu plaiiit. (oui, je profite) (bwaaaaaa) (et puis si tu tiens absolument à faire la vaisselle, doit y avoir moyen de moyenner)

Miss you too ;)

Reply
09/26/2012 11:44

Great info, thx

Reply



Leave a Reply